–       la lutte contre l’isolement et la précarité par des actions à caractère social, culturel et d’insertion économique,

–       la reconnaissance sociale du public migrant vieillissant à travers la prise en compte de ses caractéristiques et problématiques, tant au niveau social que sanitaire,

–       l’accès aux droits fondamentaux en proposant un accompagnement adapté et en créant des liens et passerelles vers les structures spécialisées, les dispositifs de droit commun et le réseau associatif etc,

–       La veille sociale à travers le repérage de personnes en difficulté et l’alerte des professionnels et réseaux compétents,

–       l’accompagnement et l’information des professionnels du secteur social : Teranga est en effet repéré comme une « structure ressources » sur les droits des étrangers.